La Semaine Sainte où tout est arrivé

© Photo R.A.N.
© Photo R.A.N.
A-  |  A+
Ce n’est jamais un luxe que de revoir ses fondamentaux en prévision de fêtes de Pâques. Récap chronologique des incontournables.

La date de Pâques, principale fête chrétienne, est fixée au premier dimanche suivant la première pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps. Autrement dit, dès ce moment religieux crucial, les jours deviennent plus longs que les nuits. L’origine même de Pâques vient de temps bien plus anciens, ceux où la première lunaison évoquée réveillait le monde animal et végétal de sa torpeur hivernale. Les bourgeons éclosent, les animaux mettent bas, c’est l’heure du grand renouveau.

Quelques étapes charnières rythment les travaux et les jours entre l’Epiphanie (6 janvier) et l’Annonciation (25 mars) : la Chandeleur (présentation de Jésus au temple de Jérusalem), le Mardi Gras (dernier jour du Carnaval), le Mercredi des Cendres (1er jour du Carême) et l’entrée dans le printemps (le 20 mars cette année).

Vient alors la Semaine Sainte initiée avec le Dimanche des Rameaux (13 avril) célébrant l’entrée de Jésus à Jérusalem, acclamé par la foule brandissant des rameaux composés de palmes, de myrtes et de saules, criant « Hosana ! » (« Libère nous »).

Le mardi de cette même semaine coïncide avec la Pâque Juive (voir dossier complet dans notre édition d’Alsace Tendance(s) de Pâques 2013).

Coups de cloches et de crécelles

La même semaine, le Jeudi Vert (17 avril) est réservé aux légumes verts qui purgent le corps tout comme on purifie sa maison (Osterputz) de fond en comble.

Le Vendredi Saint est jour de deuil, marquant la crucifixion et la mort du Christ. Déclaré férié par les protestants, il compte comme une exception alsacienne qui veut qu’on ne travaille pas ce jour-là.

Le Samedi de Pâques est consacré à la célébration de la veillée pascale et de la messe de la résurrection du Christ. Une ancienne coutume veut que les servants de messe passent dans les rues pour annoncer les heures de culte à coups de crécelle ou récoltent des œufs pour cuisiner une omelette géante (d’Oschtere hole).

Le Dimanche de Pâques, quand le soleil se lève à l’horizon, on apprend que les cloches, qui s’étaient tues pour cause de congé pascal, reviennent de Rome. Elles sonnent à toute volée, tandis que la chasse aux œufs bat son plein dans les jardins. On offre lièvres, poissons, poules, écrevisses, coquillages en chocolat.

Le Lundi de Pâques enfin est le jour de l’échappée belle et de balades en famille dans la campagne. On suit l’exemple du lièvre qui gambade, libre de tout lien, dans une nature entièrement retrouvée.

Calendrier des manifestations Pâques 2014