Les jeux de rôle ont rendez-vous à Kaysersberg !

© Frantisek Zvardon
© Frantisek Zvardon
A-  |  A+
Changer de lieu, de temps et de peau, un rêve caressé à tous les âges. Voici la cité pittoresque où vous pourrez donner libre cours à vos fantasmes de téléportation. Star Trek en plaine d’Alsace ! Rendez-vous les 3 et 4 mai 2014.
© Photo R.A.N.

LE GÉANT GROBRAK,
devant la façade de la maison Renaissance. Pas de panique, le marteau est en latex. © Photo R.A.N.

Grobrak dit le Forgeron en impose avec son lourd marteau menaçant, son 1,95 m et ses 164 kg. Est-ce un avatar du dieu nordique Thor descendu en la ville de Kaysersberg pour redresser quelque tort (sans jeu de mot facile) ou assouvir quelque vengeance ? Mais il n’est pas venu seul. L’accompagnent Aude l’enchanteresse, Jean en chevalier sarrasin et Sylvain en chevalier chrétien, tous prêts à en découdre dans un décor où s’entrecroisent histoire, légende et mythologie. Les chevaliers teutoniques, anciens résidents de la cité médiévale, n’auraient pas renié la mise en scène qui s’anime entre l’hôtel de ville et le Badhus, point de chute emblématique du Festival des jeux de rôle.

Ici, tous les ans, se déroulent jeux de plateau, Murder, jeux de figurines, GN (grandeur nature)… dans une théâtralité qui en jette, au cœur de Kaysersberg devenue désormais une véritable référence en matière de jeux de rôle. La matière est puisée pour l’essentiel dans le Moyen Age fantastique et la science-fiction avec comme œuvre culte Le Seigneur des anneaux.

Les jeux de figurines réunissent les fondus de modélisme, le murder, forme évoluée du Cluedo, galvanise les adeptes de jeux en extérieur tandis que les jeux de plateau et de cartes mobilisent leurs inconditionnels.

La horde des joueurs

Kaysersberg se livre au rêve total d’un ailleurs fascinant, le temps d’un week-end, à travers ses rues pavées, ses expositions, ses animations de rue et son marché médiéval. Peu de combats en réalité, les sanglantes joutes médiévales ayant cédé la place à des conversations bon enfant, les bad boys d’antan supplantés par des partenaires passionnés de manœuvres tactiques.

Aude l’enchanteresse use de ses pouvoirs magiques pour aider un chevalier chrétien terrassé à reprendre ses esprits.

Aude l’enchanteresse use de ses pouvoirs magiques pour aider un chevalier chrétien terrassé à reprendre ses esprits. © Photo R.A.N.

Un collectif d’associations, partenaires de l’Office de Tourisme, maître d’œuvre de l’événement, fait le déplacement, représenté par des groupes tels que les Ragnar’Ork, les Guerriers des Faux, les Zorgagas ou l’association la Horde pour animer le festival avec force jonglerie ou contes pour enfants de tous âges.

Les chevaliers de la Table Ronde y ont leur place comme la mythologie nordique, l’Egypte et la Rome légendaire, les fées et les vampires. Mais le délire reste cependant contrôlé et les jeux de rôle s’inspirent aussi de faits réels : Antiquité, révolution industrielle, siècle des Lumières… Pendant le festival, le public découvre des auteurs de romans et de jeux de rôle ainsi que des illustrateurs. Créateurs et créatures se croisant entre marché rôlistique (artisans, cuirs et bijoux), boutiques spécialisées en déguisements et accessoires. Chacun poursuivant son rêve, en quête de son propre avatar.

Lexique du JdR

Le Moyen Age toujours bien représenté dans la scénographie du Festival.

Le Moyen Age toujours bien représenté dans la scénographie du Festival. © Photo R.A.N.

  • Le GN (grandeur nature) est un théâtre d’improvisation où le joueur se choisit un personnage. Il reçoit des traits de caractère, s’inscrit dans une histoire et poursuit des objectifs. Le maître du jeu fournit le début de l’histoire et les joueurs la font évoluer.
  •  Le JdR papier, comme son nom l’indique, implique des personnages sur… papier. Tandis que l’action se déroule oralement et via le lancer de dés.
  •  Le JdR figurines met en scènes des personnages évoluant sur un plateau avec des actions à réaliser.
  •  Le rôliste est un participant à un jeu de société qui se tient autour d’une table animée par un maître de jeu.
  •  Le murder est un JdR qui se déroule en une soirée au cours de laquelle on découvre un secret ou bien on démasque un coupable.
  •  Le warhammer, jeu de société culte, est un best of qui peut se décliner en JdR, JdR GN et jeu de figurines.
  •  Le latex, matériau naturel extrait du hévéa ou arbre à caoutchouc, léger, sans danger, est la composante sans laquelle rien ne peut se faire dans le JdR. Les armes les plus phénoménales pèsent le poids d’une plume et les parures se portent sans une ombre de fatigue. Ce qui n’empêche pas les acteurs, pendant l’action, de se tordre et de grimacer sous le poids du latex… faisant comme si.

En savoir +

Office de Tourisme de Kaysersberg

Coordonnées

Tél. : 03 89 78 22 78

Association Nickel :

Site Internet : http://assonickel.jimdo.com

Focus

Tip top et nickel chrome

Aux pieds des ruines du Schlossberg, la 8e édition des jeux de rôle verra les grandes familles de Kaysersberg s’affronter pour conquérir le Trophée Piritas Maximas. Des joutes programmées tous les 21 535 jours sous l’égide d’Archimage et de la ville de Kaysersberg. L’association Nickel créée en 2009 constitue la cheville ouvrière de l’événement et s’attache à promouvoir le jeu de rôle sous toutes ses formes auprès du grand public. L’accès au festival est gratuit. Des initiations sont prévues pour diverses disciplines. Rendez-vous les 3 et 4 mai 2014.