Les habits neufs du musée

Vue extérieure du musée avec au premier plan l’ancienne chapelle castrale du château prolongée par la halle aux blés.
© Photos Sycoparc / M. Chérot
Vue extérieure du musée avec au premier plan l’ancienne chapelle castrale du château prolongée par la halle aux blés.
© Photos Sycoparc / M. Chérot
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Vidéo
Le bel ensemble rénové de la halle aux grains et de la chapelle castrale de Bouxwiller constitue un point de départ idéal pour un voyage dans le temps à la découverte du comté féodal de Hanau-Lichtenberg.

Le musée de Bouxwiller, inauguré le 29 juin 2013, regroupe les deux bâtiments pour former un complexe de 70 mètres de long sur une dizaine de mètres de large. La chapelle Saint-Georges voûtée d’ogives et la halle dotée de charpentes à l’architecture remarquable ont été édifiées contre l’ancien mur de fortification de la place du Château. Les édifices, tous deux inscrits au titre des monuments historiques, forment le cadre d’un parcours organisé autour de trois thèmes majeurs : l’histoire et la formation du territoire, les richesses naturelles du site prestigieux du Batsberg, les arts et traditions du monde bourgeois et paysan. Le visiteur, au terme de cette pérégrination visuelle, pédagogique, culturelle et naturaliste, disposera des clés lui permettant de découvrir les richesses historiques, architecturales ou humaines de Bouxwiller et du Pays de Hanau.
Des circuits viennent également compléter cette initiation avec des thématiques comme la mine, les jardins, les édifices religieux, les fermes, les résidences seigneuriales ou la figure de Marie Hart, écrivaine culte du territoire.

A la croisée de la ruralité et de la bourgeoisie

Naïade sculptée du 18e siècle qui ornait les grilles des jardins du château de Bouxwiller. © Photos Sycoparc / M. Chérot

Naïade sculptée du 18e siècle qui ornait les grilles des jardins du château de Bouxwiller. © Photos Sycoparc / M. Chérot

Quatre espaces d’exposition permanente répartis sur 800 m2 permettent d’explorer différentes époques. Ainsi, le rez-de-chaussée de la chapelle nous plonge au 18e siècle, au temps des Hesse-Darmstadt avec Caroline, châtelaine formée à l’esprit des Lumières et son époux Louis IX, passionné d’art militaire. Le premier niveau de la chapelle est consacré, au fil d’une galerie, aux cours princières et aux personnages ayant façonné le territoire entre les 13e et 18e siècles. Sous la charpente, ce sont les hauteurs de la colline du Batsberg qui révèlent la faune et la flore d’un environnement dont le sous-sol a également contribué au développement industriel de Bouxwiller. Le grand espace médian enfin raconte les arts et traditions populaires du Pays de Hanau portant un regard croisé sur deux univers qui se côtoient sans jamais se croiser : le monde rural et la bourgeoisie. Un regard illustré par une remarquable collection d’objets du quotidien.

Musée du Pays de Hanau

Tél. : 03 88 00 38 39

Vidéo