La fleur de la quille cartonne

© iStock
© iStock
A-  |  A+
La Fête des Jonquilles marque le coup de l’éclate et de la nature en fête en la verdoyante vallée de Munster. Libérez-les !

A ne pas manquer, l’événement le plus foutraque et le plus déjanté de la vallée annonçant l’arrivée du printemps. Le village et ses alentours se couvrent de gerbes de jonquilles et de compositions florales comme s’il en pleuvait. Le samedi 29 mars, premier rodage avec le Bal de la Reine des Jonquilles, cette dernière appelée à régner sur la 26e fête que l’on attend avec ferveur et grande impatience. Les candidates doivent avoir au moins 16 ans et être célibataires. Vers 24 h ce ne sera pas la fugue de Cendrillon mais l’intronisation de la reine, après vote du public.

Avec la Fête proprement dite, qui se tiendra le 13 avril, on entre dans le vif du sujet. Rendez-vous à partir de 11 h dans la salle des fêtes pour un repas convivial avant d’emboîter le pas au cortège fleuri, dont le coup d’envoi sera donné à 15 h.

Un cortège délirant

Pendant ce temps, l’animation musicale bat son plein au pré des Jonquilles. Le cortège, avec ses chars décorés et tapissés par la dorure végétale et près de 200 personnes pour le faire vivre et vibrer, constitue le clou de l’animation. On voit défiler un temple maya avec ses fidèles adorateurs qui saluent une sorte d’éruption jaillie de quelque machinerie délirante, des anges et des diables qui font un pas de deux… ou de plusieurs, des sumos survitaminés s’attrapant par les reins, une grand-mère réfugiée sous sa couette alors que le grand méchant loup se lèche les babines, un char présidentiel avec les hommes qui nous gouvernent faisant mine de distribuer des euros à la foule ou encore une bande de hippies survoltés arborant toute la panoplie du power flower.

Dans la salle des fêtes, le bal démarre à 16h30 et l’on danse emporté par la musique de la Steph’Band jusqu’à l’annonce d’une dernière présentation de la Reine des Jonquilles.

Un parfum entêtant

Elle sera escortée de ses demoiselles d’honneur puis viendra la remise des cadeaux.

L’art du munster raconté par une jolie marcaire.

L’art du munster raconté par une jolie marcaire.
© Photo R.A.N.

Entre-temps, les divers stands et formations attirent la foule des visiteurs : fabrication de fromage de munster, démonstration de sculptures à la tronçonneuse, cor des Alpes… Tout cela au milieu du parfum suave et entêtant des jonquilles habillant le village car le vendredi qui précède, on est allé faire le plein de fleurs.

Le cortège sera fermé par le char du Carrosse d’Or, celui des organisateurs, sur lequel la reine apparaîtra dans toute sa splendeur. Elle portera l’écharpe que lui aura remise Léa Durr, Reine des Jonquilles cuvée 2013, et n’aura plus qu’à régner sur cette nouvelle édition printanière. Une aventure qui dure depuis l’année 1974.

Retrouvez d’autres événements  du « Printemps des Cigognes » de la Vallée de munster. Expositions, concerts, ateliers créatifs ou culinaires, menus de pâques, marchés et chasse aux oeufs, balades à la pleine lune, et beaucoup d’autres animations du 5 AVRIL AU 6 MAI.
Contact : www.vallee-munster.com

Calendrier des manifestations Pâques 2014


En savoir +

Infos auprès de la Mairie de Mittlach

Lien Internet

Coordonnées

Tél. : 03 89 77 61 53

Dans le ruisseau

Mittlach, est un village montagnard dans la vallée de la Fecht, à 550 m d’altitude. De l’allemand « mittle » (milieu) et « Aha » (ruisseau). La commune occupe la vallée de la Fecht.

Focus

Un peu, beaucoup, passionnément….

Du genre Narcissus… la fleur jaune ou blanche porte bien son nom générique dans le langage des symboles. La jonquille, qui fait le bonheur des jardiniers, symbolise, avec l’arrivée du printemps, l’amour, le désir ou la renaissance. C’est l’emblème du futur et de la postérité. On assure cependant qu’elle est à offrir en bouquet. Pour la bonne fortune. Une fleur unique offerte et c’est le malheur assuré. Qu’on se le dise !